Certains équipements favorisent le bien-être et le confort au travail, mais quels sont-ils ? Que dit la loi à ce propos ?

Équipements et réglementation Hygiène

L’employeur est tenu de mettre à disposition et en nombre suffisant des équipements permettant aux salariés d’avoir “les moyens d’assurer leur propreté individuelle”. Cela passe par des sanitaires bien sûr, mais aussi par la mise à disposition de vestiaires si vos salariés doivent porter une tenue spécifique sur leur lieu de travail.

Restauration

Si un effectif minimum de 25 personnes émet le souhait de déjeuner sur place, l’employeur doit mettre à leur disposition un local comme une cuisine de bureau ou une cafétéria (Arrêt n°11-20179 de la Cour de cassation du 31 octobre 2012). Si l’effectif est inférieur à 25 personnes, l’employeur doit mettre à leur disposition un emplacement où s’installer pour déjeuner dans de bonnes conditions (santé et sécurité).

Autres règles

D’autres règles sont fixées par le Code du travail comme pour la ventilation et l’éclairage. En effet, les bureaux doivent être dotés d’une bonne ventilation et doivent bénéficier d’un éclairage naturel ainsi qu’une vue sur l’extérieur.

Les préconisations de l’AFNOR Les équipements liés au confort

L’aménagement de bureau et les équipements doivent permettre de limiter les risques au bureau (inconfort, stress, fatigue physique et psychologique). Cela peut passer par :

  • la mise en place de salles de pause
  • l’organisation du poste de travail

Les surfaces minimales réglementaires

Que ce soit pour des raisons de sécurité, de santé ou de bien-être, les surfaces minimales par poste de travail recommandées par l’AFNOR sont :

  • 10m² pour 1 personne
  • 12 m² pour 2 personnes
  • 21 m² pour 3 personnes
  • 32 m² pour 4 personnes
  • 45 m² pour 5 personnes
  • 10 m² supplémentaire par personne au-delà de 6 personnes

Le poste de travail

Le poste de travail doit idéalement faire 1,20 m de longueur et 80 cm de profondeur pour limiter les risques de fatigue visuelle. Son aménagement ne doit pas empêcher la circulation : le passage d’une personne ou le croisement de plusieurs personnes. Attention : le non respect de ces normes AFNOR peut entraîner des poursuites judiciaires civiles, il est donc primordial de les appliquer.