Pour un aménagement de bureau réussi, quelques critères devraient être appliqués dans le choix du mobilier de bureau et plus particulièrement pour le mobilier destiné au classement (placards, étagères, coffres…) : l’espace disponible et l’implantation sont à prendre à en compte ainsi que les fonctionnalités possibles du mobilier.

Les meubles de rangement sont plus résistants parce que ceux-ci sont moins utilisés que d’autres comme les sièges et les tables. Ils peuvent être revalorisés après usage dans le cadre d’un réemploi. En effet, un grand nombre de mobiliers de rangement sont quasiment neufs sur le marché des occasions.

L’emplacement du mobilier de rangement

Dans le cadre d’un projet d’aménagement de bureau, le mobilier de rangement est toujours placé derrière l’utilisateur afin d’éviter les déplacements. Mais, si la pièce est exiguë, il vaut mieux choisir du mobilier de bureau plutôt bas pour ne pas encombrer la pièce et ainsi faciliter la circulation.

En effet, le choix du bon mobilier permet de gagner de la place, de mettre en place un bon classement des documents de l’entreprise, ce qui témoigne de l’efficacité de l’équipe. Pour jouer dans la discrétion, le ton devrait être plus clair : beige ou blanc cassé pour que la présence du mobilier de bureau soit plus discrète. Dans certains cas, lorsque les locaux le permettent, le mobilier peut être encastré dans les murs afin d’optimiser l’utilisation de la surface disponible.

Du mobilier de rangement au service de la confidentialité

Le choix des mobiliers de rangement dépend de leur fonction. Les placards peuvent être réservés au classement des dossiers confidentiels puisqu’ils peuvent se fermer à clé, tandis que sur les étagères sont rangés les documents libres.

Pour les postes de travail, privilégiez les caissons de bureau qui permettront à chacun de ranger ses affaires personnelles et dossiers en cours dans des tiroirs qui peuvent fermer à clé.