Les openspaces sont des espaces de travail ouverts dans lesquels le bruit peut devenir une véritable nuisance avec des effets négatifs sur la santé et une baisse de la productivité des collaborateurs.

R&G Conseils analyse les conséquences de lieux de travail bruyants et propose différentes solutions pour lutter contre la pollution sonore au bureau.

Conséquences physiologiques d’un openspace bruyant : Si la pollution sonore n’a, en règle générale, pas d’incidence physique irrémédiable sur l’ouïe notamment, l’exposition répétée au bruit peut provoquer des maux de tête, des acouphènes voire même du stress. Les symptômes du stress peuvent se manifester par des palpitations cardiaques par exemple.

Conséquences psychologiques d’un openspace bruyant : Il y a peu de conséquences physiologiques dues au bruit. En revanche, le bruit provoque des effets plus récurrents. Ceux-ci sont difficilement mesurables car la tolérance au bruit varie d’une personne à une autre. Ces effets sont de manière générale : de la déconcentration et donc de la baisse de performance, desquelles peuvent découler de l’angoisse, du stress et de la mauvaise humeur.

Il existe plusieurs possibilités pour lutter contre la pollution sonore en openspace. Certaines possibilités peuvent être prévues et intégrées au projet de travaux de bureau.

La réglementation

Avant 2006, il n’existait aucune réglementation vis-à-vis de la pollution sonore. En janvier 2006, l’AFNOR a publié une norme définissant les règles de confort acoustique. Ces règles sont la base de tout aménagement de bureau. Les entreprises doivent s’y conformer dès lors que les salariés sont exposés au bruit durant leur temps de travail.

Consulter la Norme NFS 31 080 « Bureaux et espaces associés : niveaux et critères de performances acoustiques par type d’espace ».

Space planning et aménagement de bureau

Le développement du mode de travail en openspace a donné naissance à un métier spécifique : le space planning. Il s’agit d’un travail sur l’aménagement des bureaux. Le space planner étudie le positionnement optimal du mobilier de bureau et de l’implantation des différentes pièces en prenant en compte la circulation dans les espaces de travail, l’organisation de l’entreprise mais aussi le choix du mobilier de bureau (pour des raisons d’ergonomie du poste de travail). Le space planner prend également en compte l’éclairage et les nuisances sonores.

Les solutions techniques disponibles

  • Isolation phonique : l’isolation phonique peut être prévue lors de la rénovation ou de l’aménagement complet de vos bureaux. Toutefois, il est préférable d’anticiper l’isolation phonique lors de la construction de l’immeuble de bureau afin de lutter efficacement contre le bruit.
  • Correction acoustique : la correction acoustique, c’est l’utilisation de panneaux et/ou de plafonds absorbants pour atténuer le bruit.
  • Aménagement des bureau : l’aménagement des bureaux est primordial pour réduire les nuisances sonores, cela permet d’organiser les espaces de travail avec des cloisons amovibles, des plantes, de mobilier de bureau qui peuvent permettre de couper le bruit.
  • Du matériel informatique moins bruyant : des ordinateurs qui datent, du matériel peu récent… Le matériel informatique peut aussi être une source de bruit qui peut être limitée. De nos jours, il existe du bon matériel qui permet de réduire le bruit lié à la ventilation des ordinateurs, pensez-y.