Un mobilier de bureau, qu’il soit neuf ou de seconde main, est sélectionné en fonction de sa qualité et de l’intégrité de ses fonctionnalités. Ensuite, le rapport qualité /prix constitue plutôt un critère de choix pour départager deux mobiliers de même fonctionnalité, mais dont les formes ou les matières diffèrent. Quelques conseils pour vous aider à faire votre choix de mobilier de bureau.

Raffinement et rationalité

Un bureau n’a pas de raison d’être s’il n’est pas équipé de mobilier. Le mobilier, au-delà de ses fonctionnalités, s’intègre dans le décor global du bureau.

En effet, il n’est pas envisageable d’installer, par exemple, des sièges de bureau et des fauteuils de bureau de couleurs vives dans un bureau dont le décor global se veut sobre. L’aménageur doit faire preuve de raffinement et de rationalité : passer au peigne fin le fonctionnement du mobilier, apprécier la forme et la matière pour que le mobilier épouse l’ensemble du décor. Le conseil d’un aménageur d’espace est utile dès l’achat du mobilier. Le choix d’un siège, par exemple, devient stratégique dans la mesure où un bon siège garantit la santé du personnel.

Prendre soin de mobilier de bureau

Un mobilier de bureau, même de grande marque, perdra de son éclat si on ne lui prodigue pas les soins appropriés. C’est la raison pour laquelle il faut entretenir le mobilier avec des produits adaptés à leur matière de fabrication. Il en est de même de la maintenance pour tout le matériel. La défaillance de la fonctionnalité du mobilier doit être traitée dès son apparition pour éviter d’aggraver les dégâts.

Parmi les mobiliers de bureau, le siège de bureau et le fauteuil de bureau sont les plus vulnérables à l’usure du temps. Il est donc important de penser durabilité et qualité du mobilier. Un mobilier de bureau bas de gamme ne durera pas aussi longtemps qu’un mobilier de bureau d’une gamme « supérieure ».