POURQUOI S’ENGAGER DANS UNE DÉMARCHE DE GESTION DES DÉCHETS ?

Une démarche réfléchie de gestion des déchets permet à l’entreprise de s’investir dans la réduction de l’impact de ses déchets sur l’environnement. Outre l’aspect sur l’environnement, cela permet à l’entreprise de faire des économies mais aussi de renvoyer une image positive d’elle-même.

DÉTERMINER LA NATURE DES DÉCHETS

Définir la nature d’un déchet, c’est évaluer sa dangerosité : un déchet est dit dangereux s’il est explosif, inflammable, irritant, nocif, ou encore toxique. A l’inverse, il y a des déchets non dangereux : des déchets “banals” comme le papier, le carton, les textiles…

COMMENT METTRE EN PLACE LA GESTION DES DÉCHETS ?

Pour commencer, il faut faire un état des lieux, l’inventaire des déchets générés : nature, quantité. Cela vous permettra de définir un plan d’action pour l’élimination des déchets. Vous devrez également faire le point sur les obligations légales pour chaque nature de déchets et évaluer le coût lié à la gestion de ces déchets.

Attention, le succès de cette démarche dépendra de vos salariés. Prévoyez des actions de communication et de sensibilisation tout au long de la mise en place.

QUELS GESTES ADOPTER ?

Pour devenir une entreprise responsable, pas de miracles : il faut prévenir et réduire la production de déchets. La gestion des déchets permet aussi de faire des économies notamment en :

  • limitant l’utilisation du papier et en optant pour la dématérialisation
  • supprimant les gobelets jetables au profit de vaisselles (verres, tasses, couverts …)

Mettre en place le tri sélectif

Si cela n’est pas déjà le cas, mettre en place le tri sélectif au sein de votre entreprise est déjà une avancée. Prévoyez des bacs de tri adaptés aux différentes natures de déchets et communiquez sur l’importance du tri sélectif au sein de l’entreprise.

Démarquez-vous des produits concurrents

Les clients sont de plus en plus sensibles aux démarches environnementales. Alors, lorsque vous distribuez des produits, il est conseillé de :

  • Limiter et / ou optimiser les emballages
  • Réduire le suremballage
  • Choisir des matières premières respectueuses de l’environnement pour fabriquer les emballages