Quelle superficie pour l’espace de travail ? Sur quels textes s’appuyer pour être en conformité avec la réglementation ? Nos réponses.

La surface de l’espace de travail dans la réglementation

Le Code du travail

Le Code du travail contrairement à l’AFNOR, n’impose aucune superficie minimale. Ces obligations concernent surtout la sécurité et l’hygiène, dans une démarche de prévention avec, notamment l’article R. 4212-22. Cet article n’indique aucune dimension mais prévoit que la superficie de l’espace des bureaux doit permettre de travailler et de circuler sans risques dans les locaux.

AFNOR

L’AFNOR préconise des dimensions minimales de l’espace de travail avec la norme NF X35-102 qui prévoit 10 m² par salarié mais 11 m² par personne dans le cas d’un bureau collectif. Pour un espace bruyant il faudra compter 15 m² par personne. Pour des raisons de confort, l’AFNOR recommande également de ne pas aller au-delà de 5 personnes dans un « groupe de travail homogène ».

Les espaces communs

Les espaces communs de l’entreprise ont aussi une superficie minimale attendue notamment pour des raisons de sécurité et d’accessibilité aux personnes en situation de handicap. Ces espaces, et notamment les espaces de circulation, doivent être dégagés et être d’une largeur de 1,50 m.

Pourquoi cette largeur ?

La largeur de 1,50 m permet de nombreuses choses comme l’évacuation d’une entreprise d’une vingtaine voire d’une cinquantaine de personnes mais aussi parce qu’ainsi les couloirs sont assez larges pour que deux personnes s’y croisent et pour que l’accès soit facilité à une personne à mobilité réduite.